SAQQARA


 

Le mastaba de Watetkhethor appartient au grand complexe funéraire de Mererouka. Il est situé dans le secteur Nord–Est de la nécropole de Saqqara, près du bord du plateau, juste au nord de la pyramide de Teti, premier roi de la VI° dynastie. À cette époque, le pouvoir royal est sur le déclin, ce qui est attesté par les pyramides des souverains qui sont petites et de qualité médiocre.


Par contraste, on peut apprécier l'ascension des grandes familles aristocratiques : le pouvoir et la richesse qu'elles ont acquis leur permettent de se faire édifier de grands et somptueux mastabas qui bénéficient d'un programme décoratif de haute qualité.


Le mastaba de Watetkhethor constitue une partie de celui de Mererouka, qui est le plus vaste (en nombre de chambres) et le plus complexe découvert à ce jour. À l'origine, le monument ne comptait que deux parties : une grande destinée à Mererouka lui-même et une plus petite, dans le coin Sud–Est, pour son épouse Watetkhethor. Ultérieurement, un ajout a été réalisé sur le côté nord pour les appartements de leur fils Meryteti.


Saqqara : Mastaba de watetkhethor
Saqqara : Mastaba de watetkhethor

 

Saqqara : Mastaba de Watetkhethor (zone orange du plan)

 

Watekhethor, (de son "beau nom" Seshseshet) , est l'épouse de Mererouka qui était vizir du pharaon Teti (VI° dynastie, 2321-2291). Elle n'avait pas de titre administratif, mais portait des titres religieux :

"Prêtresse de Neith, qui est au nord du mur à Iret-Merout"
"Prêtresse d'Hathor, dame du sycomore"
"Prêtresse de… dans toutes ses places"

 

Watet-khet-hor de son "beau nom" (ou nom choisi) Seshseshet femme de Mererouka, mère de Meryteti et d'Ibnebou, n'est pas représentée chez Meryteti mais seulement dans ses propres appartements et dans ceux de son mari. Désignée comme "la fille aînée du roi, de son corps", elle est probablement la fille du roi Teti et de son épouse Ipout, et donc la sœur de Pepy I.


C'était une très grande dame, puisqu'elle était ""fille aînée du roi, de son corps"". Mererouka était ainsi le gendre d'un souverain, très probablement Teti, son seigneur. [NB : Kagemni était également l'époux d'une fille de roi, Nebty-Noub-Khet, dont le beau nom était aussi Sesheshet].

 

 

Le mastaba de Watetkhethor comprend cinq pièces, un puits funéraire et une chambre sépulcrale. La pièce B2 est en fait un escalier qui mène vers le toit, où s'ouvre le puits funéraire. B4 représente le serdab, cette petite pièce souvent complètement close ou comportant une petite ouverture permettant de voir la statue du défunt qui y réside (comme ici, bien qu'elle ait été bouchée).

Les chambres B4, B5, et la moitié Ouest de B1 sont les seules à être décorées. Les autres murs sont plans mais anépigraphes. Le décor est en léger relief levé et peint. Seules quelques zones du mur Ouest de la grande alcôve de B5 sont en relief incisé. Sont également décorés les murs latéraux des passages suivants : A1 (Mererouka) – B1, B1 – B2, B3 – B5. La qualité du travail de sculpture est variable, les meilleures se trouvent sur les murs Nord et Ouest de B5, et les plus médiocres dans la salle B3.
Après la restauration des années vingt, la hauteur sous plafond est d'un peu plus de 4mètres.
Les décors n'ont pas survécu sur toute leur hauteur, le maximum préservé est de 3,3m sur le mur ouest de la salle B5.
Les reliefs ont perdu l'essentiel de leur peinture qui, lorsqu'elles persistent, sont souvent très pâles. Les couleurs les mieux préservées se trouvent en B3 et B5 qui ont conservé une partie du gris de fond, sur lequel tranchent la peau marron-rougeâtre des porteurs, leurs perruques noires, ainsi que les autres couleurs foncées. Comme chez Mererouka, un bandeau noir occupe la partie basse du mur sur environ un mètre de hauteur. Puis viennent deux larges bandes superposées, rouge (au-dessus) et jaune, cernées d'un liseré noir, mais les couleurs en sont dans l'ensemble fort peu conservées.
Le pavement original en calcaire est préservé dans les chambres de Watetkhethor.
La chambre funéraire et le sarcophage qu'elle contient sont anépigraphes.



Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

Texte et Plan :

Le mastaba de Watetkhethor, osirinet.net

 

Plan :

Nécropole de Saqqara, nefernathy.e-monsite.com  (complété de l'indication "Sérapéum <<<")

 

Photo : 1981

Photos (Jacques et Simon VONBANK) : 1973


Saqqara
Saqqara