A une altitude de 116 mètres, l'Acropole de Lindos est située sur la côte Est de l'île de Rhodes.

 

Le développement monumental de l'acropole lindienne s'est toujours ordonné en fonction du culte d'Athéna, or le temple de la déesse s'est implanté sur la pointe Sud-Ouest du promontoire au-dessus d'une grotte dont l'importance semble très ancienne.

 

Du premier édifice, antérieur à Cléobule, on ne sait pratiquement rien ; le temple du VI° siècle avant J.-C., qui était peut-être ionique, et d'où provient un antéfixe à gorgoneion, est à mettre en rapport avec l'aménagement archaïque de la terrasse et la construction de l'escalier archaïque pour les processions ; il devait être déjà amphiprostyle tétrastyle, comme fut le temple III, dorique, qui, à la suite d'un incendie, lui succéda dans le troisième quart du IV° siècle avant J.-C..


GR - Lindos (Rhodes) : Restitution de l'Acropole (fin III° siècle)
Lindos (Rhodes) : Restitution de l'Acropole (fin III° siècle)

Auprès du temple régnait d'abord une esplanade ouverte ; elle fut transformée en cour cultuelle fermée par la construction, vers 300 avant J.-C., des propylées doriques ; la façade de ce monument avec deux avancées latérales prostyles entre lesquelles montait un grand escalier, dressait devant le visiteur un décor solennel ; une fois passées les portes, les portiques accompagnant le prolongement en profondeur des deux ailes s'équilibraient pour l'œil (en fait, la place manquait pour donner à l'aile de gauche la même ampleur réelle qu'à l'aile de droite) ; avec la colonnade postérieure de la façade, cela faisait sur trois côtés de la cour une ordonnance régulière de colonnes, et une petite stoa ionique, ajoutée après coup (vers 200 avant J.-C.) sur le quatrième côté, acheva de créer l'impression d'une cour péristyle ; au centre s'élevait probablement un autel.


La grande stoa dorique traversée par un escalier central, dont les vestiges subsistent en avant de la façade des propylées, est attribuable à la seconde moitié du III° siècle ; ses deux ailes symétriques étaient reliées par une colonnade ouverte ; la terrasse qui porte cet ensemble fut agrandie vers l'avant, au tournant du II° et du Ier siècle avant J.-C., en utilisant comme supports un certain nombre de citernes couvertes et de compartiments voûtés pouvant servir de boutiques ; la rangée des compartiments voûtés était séparée en deux par un escalier débouchant au milieu de la surface de la terrasse.

 

Mis à part ces monuments majeurs, l'Acropole de Lindos portait divers édifices attestés par les traces qu'ils ont laissées sur le terrain ou par les blocs architecturaux qui en proviennent. C'étaient des exèdres ornées de statues honorifiques, des louteria, des thesauroi, des naïskoi de toute espèce. Nombreux sont les éléments de toiture, tuiles, antéfixes et acrotères. Pour les besoins en eau, quelque quatre-vingts citernes furent au total aménagées, soit dans l'Antiquité, soit à l'époque chrétienne, soit au temps des Turcs. En bordure du plateau, de nombreux vestiges d'enceinte attestent la préoccupation que l'on eut au cours des siècles de protéger l'Acropole.

 

Les grottes de Panagia Spiliotissa, juste au-dessous du temple d'Athéna, suggèrent la seule explication satisfaisante de l'emplacement si incommode choisi sur le plateau pour l'édifice majeur de la religion lindienne : elles avaient certainement, de très longue date, une destination cultuelle.


GR - Lindos (Rhodes) : Plan de l'Acropole
Lindos (Rhodes) : Plan de l'Acropole

 Acropole de Lindos

 

[  1] : Exèdre semi-circulaire

[  2] : Bas-relief de la proue d'une trirème

[  3] : Escalier d'accès à la forteresse

[  4] : Palais du Gouverneur

[  5] : Eglise byzantine Agios Ioannis

[  6] : Temple romain de Dioclétien

[  7] : Escalier d'époque tardive

[  8] : Stoa dorique

[  9] : Escalier monumental des propylées

[10] : Stoa des propylées

[15] : Temple d'Athéna Lindia

 

Vestiges des fondations de la stoa des propylées :

     [11] :  Parties internes

     [12] : Extension romaine

     [13] : Salles de réception

     [14] : Salles de l'Est



Lindos (Rhodes) : Plan du théâtre
Lindos (Rhodes) : Plan du théâtre

Sur le versant Sud-Ouest de la colline, en contre-bas du temple d'Athéna, est situé un théâtre remontant peut-être au IV° siècle avant J.-C., dont le maenianum inférieur (dix-neuf gradins) est encore assez bien conservé ; au-delà du diazoma, le maenianum supérieur compte six gradins, et tout en haut, dans l'axe de la cavea, une saillie rectangulaire du rocher devait porter une statue, abritée ou non sous un édicule ; le bâtiment de scène est très ruiné ; sur l'orchestra circulaire se déroulait sans doute une partie des cérémonies cultuelles des Sminthia ; d'autres pouvaient avoir lieu à proximité immédiate du théâtre vers l'Ouest, dans un quadriportique attribuable au début de l'époque hellénistique. Le caractère cultuel de ce quadriportique paraît confirmé par le fait que, pendant la période chrétienne, trois églises au moins furent successivement bâties sur son emplacement.

 

Le théâtre pouvant contenir de 1500 à 1700 spectateurs.


Sources

 

Texte :

Lindos, Jean Marcadé, - Fouilles de l'Acropole, 1902-1914 et 1952 - III : Le sanctuaire d'Athana Lindia et

                    l'architecture lindienne, Ejnar Dyggve - , Revue des Études Anciennes, Tome 65, n°1-2. pp. 183-186, 1963

 

Dessin :

L'Acropole de Lindos sur l'île de Rhodes, viagallica.com

 

Plans :

Greece - Lindos, visitgreece.gr

Frank Sear, Roman theatres - An Architectural Study, Oxford University Press, 2006

 

Photos numériques :  2009