La Maison Carrée est un temple romain hexastyle achevé au début du Ier siècle après J.-C. à Nîmes, dans le Gard.

Lors de sa construction, la Maison Carrée est dédiée pour Auguste à la gloire de ses deux petits-fils : les consuls et chefs militaires Lucius Caesar et Caius Julius Caesar.

 

Au fil des siècles, le temple est notamment devenu une maison consulaire, une église puis un musée des arts antiques.

 

Il s'agit aujourd'hui du temple romain le mieux conservé au monde.

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.


Nîmes (Nemausus) : Plan de la Maison carrée - Temple romain - Narbonnaise - France
Nîmes (Nemausus) : Plan de la Maison carrée

"La Maison Carrée est un temple du genre de ceux que Vitruve appelle pseudo-périptères, c'est-à-dire à six colonnes de face et onze sur les côtés, en y comprenant celles des angles, mais dont toutes les colonnes du pourtour, au nombre de trente, sont engagées dans les murs du temple, excepté les dix qui forment le porche ou péristyle.

Le plan du temple présente un parallélogramme rectangle de 25,65 mètres de longueur sur 12,45 mètres de largeur. C'est à cette forme qu'est dû le nom de Maison Carrée. Le temple est élevé sur un stylobate général, haut de 3,30 mètres. Le monument entier est assis sur un massif général de maçonnerie, fondé sur le ferme à 5,60 mètres au-dessous du pavé du temple, qui en lie toutes les parties et n'en forme pour ainsi dire qu'un seul bloc. Il est construit en pierre de Lens, dont le grain égale le plus beau marbre pour la finesse et le poli."

Nîmes (Nemausus) - Maison carrée : Temple romain - Narbonnaise - France
[NU923-2022-4154] Nîmes (Nemausus) - Maison carrée : Façade Nord-Est et péristyle Nord-Ouest

 

 

 

 

La Maison Carrée porte ce nom depuis le XVI° siècle. En effet, dans la langue française de cette époque, toute figure géométrique ayant quatre angles droits était désignée par le mot « carré » : le « carré long » était le rectangle et le « carré parfait » notre carré actuel.


Nîmes (Nemausus) - Maison carrée : Péristyle du Pronaos puis porte de la Cella (sanctuaire) - Temple romain - Narbonnaise - France
[NU923-2022-4155] Nîmes (Nemausus) - Maison carrée : Péristyle du Pronaos puis porte de la Cella (sanctuaire)

"On arrive au péristyle du temple, qui regarde le Nord-Ouest, par un grand perron de quinze marches. Une porte Carrée de 3,25 mètres de largeur occupe le milieu du mur de ce côté. Cette porte est surmontée d'une riche corniche soutenue par deux consoles d'un travail remarquable. A côté et un peu plus haut sont placées d'autres consoles plus simples, beaucoup plus grandes et percées d'une ouverture qui, sans doute, recevait un montant ou poteau sur lequel jouaient les vantaux qui recouvraient et protégeaient une porte en bronze richement sculptée.


Au-dessus de l'entrée est un cadre qui contient l'inscription indicative de l'usage actuel du monument.


Selon Séguier (en 1758), la Maison Carrée remonterait jusqu'à l'origine même de la colonie, c'est-à-dire à l'an 727 de Rome, alors qu'Auguste étant venu à Narbonne, capitale de la province, établit une colonie à Nîmes jusqu'alors inconnue. Ce monument aurait donc été, suivant lui, construit en même temps que les Portes, les Murailles, l'Aqueduc du Gard, les Bains, etc... . D'après le même auteur, la Maison Carrée fut dédiée, en 754 ou 733, aux petits-fils d'Auguste, et reçut cette inscription :


C• CAESARI• AVGVSTI• F• COS• L• CAESARI• AVCVSTI• F• COS• DESIGNATO•
PRINCIPIBUS JUVENTVTIS•

 

que l'on peut traduire par ces mots :


Aux princes de la jeunesse Caius César, fils d'Auguste, consul, et Lucius César, fils d'Auguste, consul désigné."

 

"Des colonnes corinthiennes cannelées, ornées de chapiteaux d'un goût et d’une délicatesse extrêmes, supportent l'entablement auquel on ne reproche peut-être que trop de richesse.


Ces colonnes ont 91 centimètres de diamètre à la base et 80 centimètres au-dessous de l'astragale ; leur diminution est uniforme sur toute la hauteur du fût ; les entrecolonnements ne sont pas rigoureusement égaux et varient de 2,40 mètres à 2,51 d'un axe de colonne à l'autre.


La hauteur des colonnes est de 8,96 mètres dont 56 centimètres pour la base, 7,35 mètres pour le fût, y compris l'astragale, 1,35 mètre pour le chapiteau, et 2 centimètres pour le coussinet établi entre le chapiteau et l'architrave pour protéger les moulures du tailloir contre la portée de cette architrave. Ceux-ci sont sculptés avec des proportions de contour et des détails exquis.


Les colonnes supportent un entablement d'une richesse et d'une harmonie admirables. Cet entablement a une hauteur totale de 2,24 mètres, dont 74 centimètres pour l’architrave, 50 centimètres pour la frise et 94 centimètres pour la corniche. La saillie de celle-ci est de 1,62 mètre en dehors de l'aplomb de la frise.


Les ornements de la corniche et les profils de chaque moulure sont du plus beau choix, bien que les modillons soient renversés et que la partie la plus forte appelée la panse se trouve en dehors, ce qui ne produit pas un effet moins agréable."


Nîmes (Nemausus) : Maison carrée (1853) - Temple romain - Narbonnaise - France
Nîmes (Nemausus) : Maison carrée (1853) - Planche 6

Le plafond à caissons sculptés du pronaos date du début du XIX° siècle.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



 Sources

Texte :

Maison carrée, wikipedia.org

 

Textes et dessin :

Album archéologique du Gard, Simon Durand, Henri Durand et Eugène Laval, Imprimerie Soustelle-Gaude, 1853

- Maison carrée

 

Plans :

L'enceinte augustéenne de Nîmes, nemausensis.com

Plan of the Maison Carrée at Nîmes, wikipedia.org

 

Photos numériques :  2022


Nîmes (Nemausus) - Narbonnaise - France
Nîmes (Nemausus)