TT 52, la tombe de Nakht à Thèbes

"Puissant" 

Nakht - Vallée des nobles - Egypte
Nakht

Son nom signifie ""fort", "puissant"". Il porte les titres de ""scribe"" et de ""prêtre horaire d'Amon" ou "prêtre des heures d'Amon"". Ces titres sont bien modestes,  on ne trouve aucune autre trace du personnage dans la documentation qui nous est parvenue.
Son titre de ""scribe"" (souvent en seconde position) signifie que c'est un homme cultivé, tandis que le second, en Égyptien ""Ounouti"" est d'occurrence si rare dans les autres tombes qu'il doit indiquer une fonction très secondaire qui donnait rarement la possibilité de posséder une tombe en propre. Sur les textes des murs et sur la petite statue, on ne trouve pas moins de cinq graphies différentes du titre, ce qui confirme son importance pour Nakht.


Le titre était à chaque fois suivi de ""d'Amon"", mais le nom du dieu a été effacé par les zélateurs d'Akhenaton.
Ce titre concerne une catégorie de prêtres ou de fonctionnaires dont la tâche exacte et le rang restent mal connus, même s'il semble clair qu'il désigne les membres d'une équipe qui devait accomplir son service à certaines heures de la nuit ou/et du jour. Il semblerait que l'on ait affaire à des personnes ne faisant pas partie intégrante du clergé ou de l'administration, qui n'habitaient pas dans le temple, mais qui consacraient une partie de leur temps à y accomplir certaines tâches, sans doute subalternes. Nous rendons le titre par ""Prêtre horaire [d'Amon]"", ou ""Prêtre des heures"". Le déterminatif de l'œil que l'on trouve à la fin de deux des versions du titre, ont fait supposer à certains que Nakht avait peut-être des fonctions en rapport avec l'astronomie, voire l'astrologie dans le temple d'Amon, bien que le mot "temple" ne soit jamais écrit nulle part.


Le nom et les titres sont habituellement suivis de la formule classique ""Juste de Voix"" que l'on interprète comme ""justifié"" ou ""défunt bienheureux"", ou encore ""feu Untel"". La raison en est bien connue : à cette époque, la personne doit comparaître devant le tribunal funéraire des 42 dieux, présidé par Osiris. Le défunt doit rendre compte de sa vie sur terre, de ses actions, en les exposant devant le tribunal, essentiellement sous la forme dite de "la confession négative" qui consiste en une énumération des mauvaises actions que le défunt n'a pas commises. La célèbre scène de pesée du cœur sur la balance avec sur l'autre plateau la plume de la déesse de l'équilibre du monde, Maât, n'est pas représentée chez Nakht. Rappelons au passage que, contrairement à ce qu'on lit souvent, pour que le défunt soit déclaré "Juste de Voix", il ne faut pas que la plume soit plus légère que le cœur, mais qu'il y ait équilibre : un cœur trop lourd traduirait trop de mauvaises actions, mais un cœur trop léger traduirait de la passivité, de l'inaction, également condamnée par la morale égyptienne comme l'illustre le "conte des deux paysans".

La raison pour laquelle Nakht a pu réunir les moyens et l'autorisation de réaliser sa tombe, et d'y employer des artistes de talent, est et restera un mystère, sauf si un miracle nous faisait retrouver des documents parlant de lui.
On peut par contre affirmer une chose : sa tombe date d'avant l'époque d'Akhénaton puisque le nom d'Amon est effacé, et nous pouvons avec une grande confiance dire que les travaux ont commencé sous Thoutmosis IV et se sont arrêtés (on ne peut pas dire achevés) sous Amenhotep III.


Vues de quelques scènes ornant les parois de la tombe (TT 52)


TT 52 Nakht - Vallée des nobles - Egypte
TT 52 : Plan de la tombe de Nakht

 

 

La tombe de Nakht

 

LA SALLE TRANSVERSALE

 

Dès l'entrée, on remarque, à droite et à gauche, les décors colorés, tandis qu'en face s'ouvre la porte donnant sur la salle du fond.
Cette première pièce mesure environ 5 × 1,5 mètre, avec une hauteur d'un peu moins de 2 mètres ; son axe est dévié d'environ 10 degrés dans le sens horaire de l'axe principal.
Les murs ne sont ni verticaux ni parfaitement droits : la partie haute des deux murs longs sont rentrantes, ce qui fait que les petites parois sont 10 cm plus étroites au sommet qu'à la base.
Le plafond est irrégulier, descendant et légèrement courbé.

 

TT 52 Nakht - Valléee des nobles - Egypte
TT 52 Nakht : Dessin de la scène peinte sur le Mur Sud de la salle transversale

MUR SUD

 

C'est le mur qui se trouve au fond, à gauche quand on entre dans la tombe. Il mesure environ 1,50 mètre de large et 2 mètres de haut. Ses bords latéraux s'incurvent vers le sommet, un peu plus sur la gauche que sur la droite. En bas des peintures, le mur est nu sur 0,20 mètre : il n'y a aucun bandeau de séparation. Les bords ont reçu la décoration associant frise, motif en queue de léopard et bande bleue. À la différence de sa vis à vis, cette paroi est surmontée d'une frise de khakérous. Il existe deux registres superposés et de taille inégale (comme les autres murs) : en haut, une stèle fausse porte entourée d'orants ; en bas, une pile d'offrandes avec des personnages.

Registre supérieur :
Il est centré par un élément extrêmement important dans une tombe égyptienne, une stèle fausse porte. Nakht n'a pas eu les moyens d'en faire graver une, et il a choisi de contourner le problème en la faisant peindre. Il a choisi un fond rose, avec un piqueté de zones plus claires et plus sombres, imitant ainsi le granit rose, la pierre la plus prisée. Les inscriptions devaient être à l'origine peintes en bleu, qui, avec le temps, s'est transformé pour aboutir au bleu vert sombre actuel.

Six porteurs d'offrandes agenouillés sont symétriquement disposés de part et d'autre de la fausse porte et semblent attendre la sortie au jour des Bas des défunts pour leur délivrer leur offrande. Ils sont vêtus à l'identique, coiffés d'une perruque courte, sans bijou ni chaussure. Tous bénéficient de leur propre texte, en une colonne pour ceux du haut et du bas, deux et une ligne pour ceux du milieu.
Les deux du haut apportent des rations alimentaires, un pot de bière ainsi que des tiges de papyrus et des grappes de raisin. Texte de gauche : ""Donner des offrandes divines pour le scribe Nakht"." ...

MUR OUEST

TT 52 Nakht - Vallée des nobles - Egypte
TT 52 Nakht : Dessin du Mur Ouest de la salle transversale

Il est coupé à peu près en son milieu, légèrement décalé vers la gauche par l'ouverture donnant sur la salle interne. De part et d'autre, les deux ailes du mur sont divisées chacune en deux registres superposés, qui ont environ la même taille, et qui comportent des subdivisions. L'ensemble mesure (hors bordures et khakérous) 1,40 mètre de haut et 2 mètres de large (un peu moins à gauche). D'emblée, on constate que la paroi gauche a beaucoup souffert et que la quasi-totalité de son registre haut a disparu.


Mur Ouest, côté Nord (à droite)
La paroi n'a pratiquement subi aucun dommage, en dehors de quelques manques dans la bordure jouxtant l'entrée dans la pièce interne, et l'arrachage du nom d'Amon, ce qui nous permet d'admirer des scènes d'une grande qualité d'exécution - si ce n'est d'originalité. La préservation de la frise de khakhérous permet d'illustrer l'irrégularité du plafond.
Sur les deux registres, à gauche, nous retrouvons le couple Nakht - Taouy assis devant une pile d'offrandes.


Registre supérieur : Chasse et pêche dans les marécages
Voilà un grand classique, qu'on rencontre depuis l'Ancien Empire (soit depuis plus de mille ans) traité d'une manière traditionnelle. Cette scène représente un des critères de datation de la tombe : si l'ensemble évoque l'époque d'Amenhotep II, le nœud sur le ventre date de Thoutmosis IV.


Au nouvel Empire, la chasse du gibier d'eau au bâton de jet et la pêche au harpon sont toujours associées, les personnages étant parfois l'un derrière l'autre, mais le plus souvent, comme ici, se faisant face. Cette scène chez Nakht a l'avantage d'illustrer les deux facettes de ces activités, d'une part, leur côté pratique (distraction et ravitaillement), d'autre part leur côté symbolique d'aide à la renaissance du défunt.

 

Les deux actions se situent au sein d'un dense fourré de papyrus qui en constitue la toile de fond : les tiges, alternativement vert clair et vert foncé, sont surmontées de grandes ombelles déjà ouvertes (sur deux niveaux) ou pas encore (troisième niveau). La vie y est grouillante : oiseaux divers (et leurs nids), papillons (dont le monarque), libellules…



Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Source

Texte/Plan/Dessins :

Osirisnet, Tombes de l'Égypte antique, osirisnet.net

 

Photos : 1981