GIZEH


Vous êtes ce soir sur le lieu à la fois le plus fantastique et le plus illustre du monde, ce plateau de Gizeh où se  dresse à jamais le plus haut témoignage des hommes. Pas un voyageur débouchant sur cette esplanade, Imperator, négociant ou poète, qui n’ait eu le cœur étreint ; vous êtes à l’instant où le rideau de la nuit va s’entrouvrir sur la scène où s’est joué le drame d’une civilisation. Les personnages sont en place depuis l’aube de l’histoire, entêtés contre le sable et le vent ; et la voix du désert a traversé les siècles.

A chaque aube nouvelle, je vois se lever le dieu soleil sur l’autre rive du Nil. Son premier rayon est pour mon visage tourné vers lui. Depuis 5000 ans, j’ai vu se lever tous les soleils pour les hommes et garder la gloire. J’ai vu la première clarté de l’Histoire de l’Egypte, et je verrai demain s’embraser encore l’Orient pour un nouveau jour.


Le peuple qui m’adorait m’a donné au cours des siècles beaucoup de noms. Oh, Harmakhis, tu es la sauvegarde de ma vie ! Houroun, protège-moi ! Dieu grand, puissé-je te voir tous les jours ! Seigneur du désert, Seigneur du ciel, Souverain de l’éternité ! Mais le nom qui me reste est celui que m’a décerné un voyageur grec, Hérodote, père de l’Histoire. Il m’a appelé Sphinx comme si j’étais de son pays. Et c’est ce nom qui m’est resté. Je veille au bord du Nil sur le glorieux plateau de Gizeh dont tous les monuments, du plus modeste aux plus vertigineux, sont des tombeaux.

 

Voici le tombeau de Khéops, pharaon de la IV° dynastie, il y a plus de 4500 ans. Voici la grande pyramide qu’il fit construire pour y soutenir un siège millénaire contre la mort. D’emblée, il atteignit avec 146 mètres de haut le point culminant de l’ambition humaine. La pyramide de Khéops occupe à la base un terrain qui pourrait contenir à la fois les cathédrales de Florence, de Milan, de Saint-Pierre de Rome, l’abbaye de Westminster et la cathédrale Saint-Paul de Londres. Pour cette fantastique construction, la foi des ouvriers de Khéops a entassé 3 millions de blocs de pierre dont certains pèsent 30 tonnes. Au centre, le pharaon avait aménagé la chambre secrète où sa momie, installée dans un mobilier d’apparat, devait défier les siècles. Au pied de cette pyramide, on avait creusé dans le roc un temple où furent déposées les barques de Khéops, les barques de la nuit. Pharaon défunt, sur ces grandes barques de bois, pouvait poursuivre son obscur voyage vers l’éternité. Le destin a voulu qu’on ne retrouve de lui qu’une petite statue en ivoire qui raconte son beau visage au nez aquilin, au menton volontaire et les hiéroglyphes du nom qu’il avait donné à sa pyramide : Khéops appartient à l’horizon.



La pyramide de Khéphren. Elle a sa devise aussi : Khéphren est grand. Par souci de mesure, Khéphren se voulut cependant un peu moins grand que Khéops dont il était le fils, comme il sied que l’on s’incline légèrement devant son père. Avec une base de 215 mètres de côté et un angle de 52°, il atteignit la hauteur de 143,50 mètres. A la cime de son tombeau brille encore ce revêtement de calcaire poli qui habillait les quatre faces de la pyramide et ajoutait la splendeur à la grandeur. Le visage de Khéphren est venu jusqu’à nous, sculpté dans une diorite verte diagonale blanche ramenée de ses expéditions à la conquête de la pierre. Et, plus près de nous, ce soir, il est là sous les traits du Sphinx taillé dans un rocher auprès de sa tombe.

Mykérinos. Sur le fantastique chantier funéraire de Gizeh, un troisième tombeau géant devait parachever ici la merveille du monde. Plus modeste certes, mais d’autant plus émouvant que toute la ferveur humaine mobilisée ici semble s’y être comme tarie.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

Texte :

Son et lumière - Ici commence l'histoire (Partie 1), Des Maximes des Ptah-Hotep, Georges Delerue ‎(musique),

                                                      EGYPTE son et lumière GIZEH- VACANCES -DOMAINE DE RABREUX-53, youtube.com

 

Plan :

Carte des pyramides de Gizeh, fr.wikipedia.org

 

Photos (Jacques et Simon VONBANK) : 1973


Pour les passionnés :

Son et lumière - Ici commence l'histoire (Partie 2), d°

Son et lumière - Ici commence l'histoire (Partie 3), d°

 

ou, sans interruption, les trois parties à suivre :

Son et lumière - Ici commence l'histoire (Parties 1,2 et 3), d°

 

Ministère De La Culture Egyptien - Organisation des antiquités égyptiennes
Format : 2 × Vinyl, LP, French - Egypt - 1961



Gizeh
Gizeh