Colosses de Memnon

Temple funéraire d'Amenhotep III

Nebmaâtrê Yaoutrê

"Rê est le possesseur de la justice, Héritier de Rê"

 

Amenhotep III - Colosses de Memnon - Thèbes-Ouest - Egypte
Amenhotep III

 

Amenhotep III [= Aménophis III] (Dates de règne : 1390-1353/52) est le 9° Roi (8° si on ne compte pas le règne de la Reine Hatchepsout) de la XVIII° dynastie. Né vers 1403, il est le fils aîné de Thoutmôsis IV et de la Reine Moutemouia. Pour beaucoup d'égyptologues, celle-ci va assurer la régence lorsqu'il monte sur le trône à l'âge de 10/12 ans.


Colosses de Memnon - Amenhotep III - Thèbes-Ouest - Egypte
Colosses de Memnon : Plan du temple funéraire d'Amenhotep III

 

Le temple funéraire d'Amenhotep III

 

Aujourd'hui, deux statues colossales isolées au milieu des cultures marquent l'emplacement de l'entrée du temple funéraire de Aménophis III, l'"Amenophium", un édifice grandiose, plus imposant que les sanctuaires de Ramsès II (le Ramesséum) et de Ramsès III (Medinet-Habou).

Il faut sans doute imaginer que les pierres du temple ont été remployées pour d'autres constructions et, si les visages des colosses sont mutilés, on ne peut qu'incriminer les martelages systématiques de l'hérésie amarnienne (règne d'Akhenaton), lorsqu'Aton devient le seul dieu dynastique de l'Empire.

Les statues mesurent 19,50 mètres de hauteur et leur poids est de plus de 1300 tonnes ; chacune a été taillée dans un seul bloc de quartzite rouge dans une carrière proche d'Héliopolis, et transportée sur 600 kilomètres jusqu'à l'entrée du temple funéraire royal de Thèbes.

 

La renommée de ces colosses est plutôt tardive. Strabon, historien et géographe grec, rapportera qu'une grande partie du temple s'écroula et que le colosse droit se fissura de l'épaule au bassin, lors du tremblement de terre de l'an 27 avant Jésus-Christ. Dès lors, la pierre se mit à vibrer lors des brusques changements de température et d'humidité qui suivaient le lever du jour. De toutes parts, on vint écouter cet étrange sifflement pour tenter de lui trouver une explication logique et, finalement, la légende s'installa. On assimila ce bruit aux lamentations de Memnon, le héros de la Guerre de Troie tué par Achille, saluant sa mère Éos, l'Aurore, au lever du soleil. Le colosse de Memnon devint un lieu de pèlerinage : on venait écouter au petit matin, arrivant tôt pour être sûr de ne pas manquer l'instant très court où la plainte du héros se faisait entendre. Mais l'empereur romain Septime Sévère voulut rendre au colosse sa splendeur passée : en 199 de notre ère, il décida de restaurer les parties endommagées en reconstituant le torse et la tête à l'aide de quelques blocs de grès. La plainte ne se fit plus jamais entendre, mais le colosse conserva son nom qui fut étendu aux deux colosses.

 

Le colosse de gauche est flanqué à sa droite de son épouse, Tiyi, et à sa gauche, de sa mère, Moutemouia.

 

Sur les deux côtés du trône, figure une représentation symbolique de l'union de la Haute et de la Basse-Égypte; deux "Nils" nouent le papyrus et le lotus, symboles floraux du Double Pays.



Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

Textes :

Amenhotep III, antikforever.com

Les colosses de Memnon, passion-egyptienne.fr

 

Texte/Plan :

Les "Colosses de Memnon", louxoregypte.fr

 

Photos : 1981

Photos (Jacques et Simon VONBANK) : 1973