Les tombes des géants (Tomba dei Giganti) sont des monuments funèbres de l'aire nuragique. La majeur partie de ces colosses funéraires de pierre furent retrouvés en Sardaigne et constituent l'un des témoignages les plus fascinant de la glorieuse période des nuraghes.

La construction des tombes des géants remonte au III° millénaire avant notre ère. Ce sont des sépultures collectives de type secondaires : les corps des morts ont été enterrés après leur décomposition. Ces structures sont appelés tombes des géants car, selon une légende, des os énormes ont été trouvés à l'intérieur.


La structure des tombes des géants est très particulière. En effet, son implantation rappelle le museau d'un taureau, l'intérieur est composé d'une seule pièce et la façade extérieure est constituée de pierres verticales enfoncées dans le sol et disposées en demi-cercle, rappelant précisément la forme des cornes de taureau.


Le taureau était un animal très important pour les Nuragiques car il symbolisait la divinité masculine. C'était donc un symbole de force et de puissance. Cependant, la forme des tombes des Géants rappelle également l'organe féminin et la mort était donc probablement considérée comme une conjonction entre la Déesse Mère et le Dieu Taureau, union dans la renaissance de l'au-delà des principes de génération des hommes et des femmes.

 

Toutes ces explications ne restent cependant que des hypothèses. Les Nuragiques n'ont pas laissé de témoignages écrits et le réel symbole de leurs tombes reste en partie, et restera peut-être pour toujours, un mystère fascinant.

 

Selon certaines théories, les tombes des géants auraient une correspondance avec les « canaux d'énergie » : en particulier, le tombeau de Mizzani, près de Palau, est devenu une destination de pèlerinage pour ceux qui veulent bénéficier du fort magnétisme naturel qui l'entoure. Des secrets ancestraux et de nouvelles énigmes aident à perpétuer le mythe des tombes des géants.

 

Tombes des géants au Nord et au centre de la Sardaigne

 

Il existe un grand nombre de tombe des géants au Nord et au centre de la Sardaigne. Le territoire d' Arzachena, où se trouve également la célèbre Côte d'Emeraude, comprend trois tombes des géants. Il s'agit de Coddu Vecchiu, à proximité du nuraghe de Prisgiona, et celles de Capichera et de Li Lolghi.

En restant dans la zone historique de la Gallura, il est également possible de visiter la tombe des géants de Pascaredda, à 3 kilomètres de la ville de Calangianus. À Olbia se trouve la tombe de Mont'e s'Abe, restaurée dans les années 70. Dans l'arrière-pays d'Alghero, à 17 kilomètres du village de Villanova Monteleone (province de Sassari), se trouve la tombe des géant de Laccaneddu  près de la rivière Lacanu.

 

Les tombes des géants au Sud de la Sardaigne

 

Même au Sud de l'ile sarde, les complexes nuragiques dotés de tombes de géants ne manquent pas.

 

Sur la chaîne de montagnes des Sette Fratelli, sur le territoire de la ville de Quartucciu (province de Cagliari) se trouve la tombe des géants d'Is Concias, où il est possible d'observer la façade dite de fils (semblable au nuraghes), typique des bâtiments funéraires des tribus nuragiques du Sud.

 

Dans la province du Sud de la Sardaigne (Sud Sardegna), il existe trois grandes sépultures des géants. Il s'agit de Su cuaddu 'e Nixias à Lunamatrona, Sa Domu' e S'Orcu à Siddi et Barrancu Mannu à Santadi.

 


La tombe des géants de Pascaredda

 

La tombe des géants de Pascaredda, en italien : tomba dei giganti di Pascaredda, réalisée avec la pierre de granite trouvée sur place et encore en bon état de conservation, épouse le style des dolmens orthostatiques, selon le modèle architectural classique qui caractérise les tombes de géants, des monuments funèbres constitués de sépultures collectives appartenant à la culture nuragique présentes en Sardaigne. Les archéologues situent son origine à l'Âge du bronze, entre 1700 et 1400 avant J.-C..

 

Description

L'exèdre, espace qui était probablement consacré aux rites funéraires, mesure à la corde 18,40 mètres. Elle est délimitée par deux ailes de mur curvilignes, formée chacune de dix grandes plaques placées côte à côte et plantées « à couteau » dans le sol en ordre décroissant du centre vers l'extérieur.

La stèle centrale était à l'origine bi-lithique, celle qui est actuellement in situ, dégradée, n'en représente plus que la partie inférieure. Le monolithe, une grande plaque finement travaillée à martellina mesure 2,10 mètre environ et est orné du classique listel horizontal et d'une corniche ornée en bas-relief qui s'estompe sur la partie inférieure et finit par se confondre avec la stèle. À sa base se trouve une petite porte arrondie qui mène à l'intérieur de la chambre funéraire.

Derrière la stèle, presque intact, se trouve le tombeau encore protégé par le tumulus en terre qui s'étend sur quelques dizaines de mètres. La chambre intérieure est de forme rectangulaire et absidale et mesure 12,50 mètre de long sur 0,90 mètre de large et 0,90 mètre de haut. Les parois du couloir, dont les parties supérieures sont légèrement inclinées vers l'intérieur, sont formées de blocs de granit équerrés et assemblés à sec. Ces blocs soutiennent la toiture de la tombe, elle-même composée de douze grandes plaques irrégulières (à l'origine 13) placées en plate bande.

Comme toutes les autres tombes similaires, au fond de l'abside de la chambre funéraire se trouve une étagère en pierre probablement utilisée pour déposer les offrandes au défunt.



La Conca Fraicata

 

Cette grotte suggestive se trouve à l’entrée du village de Calangianus. Auparavant, elle était utilisée par les bergers comme refuge contre les intempéries.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

 

Textes :

Sardinias, sardinias.com

Tombe des géants de Pascaredda, wikipedia.org

 

Photos numériques :  2015