A 51 kilomètres au Sud-Est de Béjaïa en direction de Sétif, le village de Tadergount marque l'entrée dans les gorges de Kherrata (Chabet El Akra - le défilé de la mort -).


Ce sont les gorges les plus profondes et les plus sauvages de l'Algérie, d'une longueur de 8 kilomètres, creusées dans les calcaires liasiques entre le djebel Adrar Ou Mellal  - la montagne blanche - 1773 mètres, à l'Est, et les contreforts du Takoucht (1896 mètres) à l'Ouest.

 

La route est entaillée dans la paroi à pic, d'abord sur la rive gauche, puis sur la rive droite où l'on passe par un pont courbe.




Plusieurs sentiers s'ouvrent sur les deux versants ; ceux de la rive droite ont été tracés pour les travaux des galeries, ceux de la rive gauche pour la desserte des villages. Si l'heure est favorable, on apercevra souvent des singes de l'espèce magot, surtout dans le ravin de la rive droite, l'Ighzer Akorn, entre l'Adrar Ou Mellal au Nord-Est et le Kef Kandek (1537 mètres) au Sud-Ouest.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Source

Texte :

"Algérie", Les Guides bleus, Hachette, 1977

 

Photos :  1978 - 1984