Le Colorado provençal ou ocres de Rustrel est un site industriel, exploité depuis la fin du XVII° siècle jusqu'en 1992 où le dernier ocrier prit sa retraite. Le site est situé sur la commune de Rustrel dans le département de Vaucluse et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les paysages insolites qu'il offre sont constitués de sable ocreux.

 

Le Colorado Provençal s'étend sur plus de 30 hectares. Ses sentiers en terre permettent de découvrir des falaises érodées comprenant plus de 20 teintes d'ocre. Le « cirque de Barriès », le « cirque de Bouvène », les bassins de décantation, les cheminées de fées, le « Sahara », le lit de la Dôa (la petite rivière locale) offrent des décors variés aux randonneurs.


France - Vaucluse - Rustrel - Colorado : Plan du site
F - 84 - Rustrel - Colorado : Plan du site

 

 

Le chemin de grande randonnée GR 6 traverse le site. Les couleurs des ocres du Colorado provençal contrastent avec les tons de vert de la végétation du massif forestier du Luberon, et c'est un magnifique panorama qui émerveille tous ceux qui font le trajet jusqu'aux fameuses ocres entre la colline de Caseneuve et les monts de Vaucluse. Le massif rocheux se trouve là, au cœur d’une verdure chatoyante à environ 10 kilomètres d’Apt.

— L’exploitation de l’ocre du Vaucluse débute vers 1780, sous l’impulsion de Jean-Etienne Astier, habitant du village de Roussillon qui découvrit la stabilité et l’inaltérabilité de l’ocre dans les peintures. L’extraction, le traitement et le commerce de l’ocre prirent un essor considérable à la fin du XIX° siècle, avec l’arrivée du chemin de fer dans la région d’Apt. Cette industrie a largement contribué au développement de l’économie de la région, en lui permettant notamment de se relever de la crise sidérurgique (effondrement de la production d’acier vauclusien). En 1899, la France a exporté 22 000 tonnes d’ocre d'Apt. A la veille de la première guerre mondiale, les expéditions annuelles atteignaient 36 000 tonnes, dont 98 % étaient exportées. La crise économique des années 1930 et la concurrence des pigments synthétiques entraînèrent le déclin de la production.


— Dans la région, les sables ocreux contiennent au maximum de 10 à 20% d’ocre. Après extraction, il est donc nécessaire de séparer le sable de l’ocre. Ce fin pigment est constitué d’une argile blanche, la kaolinite, associée à un oxyde de fer jaune hydraté (goethite) ou rouge (hématite).


Circuit retenu : Variante 2 du plan du site


Géologie, géochimie et origine

 

Au cours du Crétacé, il y a 110 millions d'années, à la période de l'Aptien, du nom de la ville d'Apt, un grès constitué par des grains de sable s'accumule sur 30 mètres d’épaisseur. Ces sédiments sableux se sont d'abord déposés en milieu marin proche des côtes, dans un environnement prodeltaïque, puis à la même époque le bombement dû au rapprochement de l'Ibérie, a fait émerger ces formations sédimentaires. Ces sables vont être à l'origine de l'ocre, grâce à une argile d'origine exclusivement marine et riche en fer : la glauconie. Dans le Colorado de Rustrel, depuis leur dépôt et leur exposition aux conditions atmosphériques, les strates d'ocre ont subi, par processus d'altération de type latéritique, une forte oxydation ayant conduit à la formation d'oxy-hydroxydes et d'oxydes de fer, respectivement appelés goethite et hématite, dont les proportions relatives font varier les nuances de couleurs que ces pigments confèrent aux sables ocreux. Il s'y mêle des sables blancs où domine la kaolinite.


La présence de manganèse, d'aluminium et de silicates sont à l'origine d'autres gammes de couleurs et des 24 teintes officiellement recensées, qui vont du gris au vert, en passant par le jaune et le rouge. Ces dépôts marins sont surmontés par des dépôts plus grossiers d'origine continentale, dépourvus initialement de glauconie et donc particulièrement blancs, eux-mêmes surmontés encore d'une cuirasse ferrugineuse.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

Textes :

Colorado provençal, fr.wikipedia.org

Exploitation des ocres, lithotheque.ac-aix-marseille.fr

 

Plan :

Le Colorado provençal de Rustrel, ADEP

 

Photos numériques  : 2016