La cathédrale Saint-Patrick, siège du culte anglican de l'église d'Irlande et notamment du diocèse de Dublin et Glendalough, s'élève dans les quartiers Sud de la vieille ville de Dublin, la capitale de l’Irlande, sur un ancien lieu de culte.
La cathédrale, qui est la plus grande église d’Irlande, a été érigée à côté d’un puits dans lequel Saint Patrick a baptisé les convertis aux alentours de l’an 450.
À l’emplacement où se trouve la cathédrale était construit un petit temple en bois depuis le V° siècle. En 1191, les Normands ont édifié une église en pierre au même endroit. Celle-ci a été reconstruite au XIII° siècle pour donner naissance à l’édifice actuel.
En 1370, la cathédrale a subi les conséquences d’un incendie et la tour de gauche a dû être reconstruite. Par la suite, une flèche a été ajoutée au sommet de la tour en 1749.


Après avoir subi différents incendies, profanations et abandons, la cathédrale Saint-Patrick a été restaurée à partir de 1860 grâce à une généreuse donation de Sir Benjamin Guinness.



Dublin : Plan de la cathédrale Saint-Patrick - République d'Irlande - IRL
Dublin : Plan de la cathédrale Saint-Patrick

Cathédrale Saint-Patrick

 

Même si la tour actuelle n'est pas celle d'origine, la tour de l'archevêque Minot a été reconstruite en 1370 suite à son effondrement. Le premier étage de la tour aurait abrité une bibliothèque, et l'étage supérieur la chambre de sonnerie. Aujourd'hui, les cloches offertes par Edward Cecil Guinness sont accrochées au quatrième étage. La toute première horloge publique de Dublin a quant à elle été installée au troisième étage en 1509. La flèche date de 1749.


Dublin - Cathédrale Saint-Patrick : Monument de la famille Boyle (1632) - République d'Irlande
[NU002p-2016-0147] Dublin - Cathédrale Saint-Patrick : Monument de la famille Boyle (1632)

 

 

 

 

 

Monument de la famille Richard Boyle

 

Se trouvent dans l'extrémité Ouest de la nef un monument érigé par Richard Boyle, 1er comte de Cork, en mémoire de sa seconde épouse, Lady Katherine, ainsi qu'une pierre tombale où y sont représentés des symboles chrétiens.

 

Le couple est entouré de ses enfants dans la partie inférieure du monument. Parmi ceux-ci se trouve Robert Boyle, scientifique de renom qui découvrit la loi de Boyle-Mariotte.

 

Énoncé de la loi de Boyle-Mariotte :
À température constante, pour une quantité de matière donnée de gaz, le produit de la pression P par le volume V de ce gaz ne varie pas :
                               P × V = constante


Nef (Nave) et transepts

 

Dans le transept Nord, un escalier en colimaçon mène à l'orgue de la cathédrale.

 

Dans le transept Sud, on trouve une surprenante statue de pierre de Saint Patrick qui se compose de trois différentes parties : le corps date du XIII° siècle, la tête du XVII° et la base du XIX°. Ces parties ont été assemblées au XIX° siècle au cours de la restauration de la cathédrale.


Chœur (Choir)

 

Le chœur est particulièrement remarquable. Il servait de chapelle aux chevaliers du Très Illustre Ordre de Saint-Patrick fondé par le roi George III en 1783. Si cet ordre de chevalerie n’est plus conféré depuis 1922 et l’indépendance de la République d’Irlande, le chœur a été conservé tel quel, et a même été restauré dans son dernier état. On y trouve donc toujours les stalles dans lesquelles les chevaliers s’installaient lors des cérémonies, surmontées des cimiers portant leur emblème personnel et un drapeau portant leurs armoiries.

 

A gauche du chœur, la chaire en pierre ornée est dédiée au doyen Henry Pakenham (XIX°). A proximité, sur le lutrin en cuivre figure un aigle au-dessus d'un globe, qui représente la parole de Dieu portée dans le monde.


Chapelle de la Vierge (Lady Chapel)

 

La chapelle de la Vierge fut construite en 1270 et fut utilisée par les Huguenots entre 1666 et 1816. Elle fut restaurée en 2013, ce qui permet d'avoir un aperçu de ses couleurs d'origine.


Vitraux

 

Les vitraux datent de la dernière période de restauration de la cathédrale Saint-Patrick (fin XIX°, début XX°).


Repères

 

*** En 1310, le procès des templiers arrêtés en Irlande s'y est déroulé sous la conduite de l'évêque de Kildare, le siège de l'archevêque de Dublin étant vacant à ce moment-là.

 

*** Le Messie de Haendel a été interprété pour la première fois à la St Patrick’s Cathedral en 1742 par le chœur de la cathédrale Saint-Patrick et celui de Christ Church réunis.

*** L'écrivain et auteur d'ouvrages satiriques Jonathan Swift a été doyen de la cathédrale Saint-Patrick de 1713 à 1745.

 

*** Les Huguenots francophones ont utilisé la chapelle dédiée à Notre-Dame de la moitié du XVII° siècle jusqu'au début du XIX° siècle.

*** Avec près de 43 mètres de haut, la flèche de la cathédrale Saint-Patrick est la plus haute des deux cathédrales de Dublin.


Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

 

Textes :

Cathédrale Saint-Patrick, dublin.fr

Cathédrale Saint-Patrick de Dublin, fr.wikipedia.org

Saint Patrick's Cathedral Dublin - Votre guide, Dépliant fourni sur place

La cathédrale Saint-Patrick de Dublin : les origines de l’Irlande, voyage.gentside.com

Saint Patrick's Cathedral - Dublin

The Dublin Pass


Plan :

Dublin. St. Patrick's Cathedral. Ireland. Stanford 1908 old antique map chart

 

Photos numériques :  2016