Située à 220 Km au sud-ouest de Tunis et à 40 Km au sud-est de la ville du Kef (anciennement Sicca Veneria), l'antique Althiburos (actuellement Henchir Mdeïna) est bâtie sur le Sra Ouartène, vaste fer à cheval, un synclinal perché armé de calcaires de l'Eocène ressemblant à du marbre rose veiné et au-dessous duquel jaillit une multitude de sources.

 

Le site semble avoir été fréquenté depuis l'époque préhistorique comme l'attestent les outils en silex qui se trouvent dans le val perché de Mdeïna et les sépultures mégalithiques sur les collines environnantes. Mais le premier noyau urbain n'a fait son apparition qu'à l'époque numide, quand Althiburos a commencé à jouer un rôle  tampon  entre  le  royaume massyle et  les  forces phéniciennes.


Henchir Mdeïna (Althiburos) : Plan du site
Henchir Mdeïna (Althiburos) : Plan du site

 

Le site est entouré par sept collines et loge sur un relief qui sépare deux bras de l'oued Mdeïna. Cette position stratégique permet de contrôler l'entrée du seul passage naturel (Fej Ettamr) sur la route impériale Carthage-Théveste.

 

Althiburos, ville de tradition numido-punique, a connu une romanisation lente et progressive. Ce n'est qu'au 2° siècle, surtout au temps des empereurs Antonin et des Sévère, que la cité a connu son âge d'or. Sa position lui avait permis une rapide expansion. Celle-ci a été accompagnée, en plus de la prospérité économique et sociale, par l'édification de nombreux monuments publics et de somptueuses villas.

 

Son important développement est confirmé par la présence de plusieurs édifices : l'arc de triomphe à l'entrée nord de la ville, le Capitole sanctuaire, le forum de 720 m² (30,80 m X 23,35 m), le théâtre, les habitations à péristyle, les nécropoles, la maison de la Pêche, la maison des Muses, les Asclepieia et ses dépendances. Mais dès le début du 3° siècle, les troubles et les désordres qui secouèrent l'Afrique affectent Althiburos dont l'histoire sombre dans l'oubli bien que la présence de quelques tombes et d'épitaphes témoignent d'une présence chrétienne au cours du 4° siècle après J.C..

Henchir Mdeïna (Althiburos) : Plan du théâtre (d'après Montali)
Henchir Mdeïna (Althiburos) : Plan du théâtre (d'après Montali)

 

 


Le théâtre s'élève sur le versant Ouest de la colline qui se trouve à l'extrémité sud de la cité, non loin du complexe du forum.

 

Le théâtre a été daté d'après une inscription découverte devant la scène. Elle est dédiée à Commode, ce qui laisse supposer que la construction du théâtre a été réalisée sous ce règne (184-187 après J.-C.). Le monument a subi de nombreux remaniements et il a servi de bastion à l'époque byzantine.


Certains blocs comportent des trous traversants de 21 cm x 22,5 cm qui servaient à encastrer les mâts en bois du velum. Le mur de la façade comprenait une alternance de 26 piliers et de 25 arcs. Il atteint plus de 16,50 mètres de hauteur sur quatre niveaux. Son épaisseur varie d'un niveau à l'autre en se rétrécissant. La scène mesurait quant à elle 35 mètres de largeur sur 10 mètres de profondeur.

Le mur périphérique, construit en opus quadratum de calcaire local, est partiellement conservé dans la partie Est. Il donne une idée de l'aspect extérieur de l'édifice. La façade comprenait trois niveaux d'arcades surmontés d'un étage attique. Il ne subsiste que 12 travées au niveau inférieur et 5 travées au niveau supérieur. La plupart des parties conservées de la façade appartiennent au second niveau. Les deux niveaux actuellement visibles constituent les 1er et 2ème niveaux d'origine. Les entailles visibles à mi-hauteur au deuxième niveau de la façade, côté intérieur, servaient à l'encastrement d'une charpente qui supportait des gradins de bois. Les vestiges d'un ambulacre intérieur et de l'orchestra demeurent enfouis. Ces parties sont probablement en bon état de conservation, sous l'amas de blocs de pierres accumulés à l'intérieur de l'édifice.


Capitole - Théâtre - Arc de triomphe d'Hadrien - Maison des Asclepieia


Henchir Mdeïna (Althiburos) : Arc de triomphe élevé en l'honneur d'Hadrien
[007-1983-01] Henchir Mdeïna (Althiburos) : Arc de triomphe élevé en l'honneur d'Hadrien

 

 

 

Une inscription, qui  faisait partie à l'origine de l'arc de triomphe élevé à Althiburos en l'honneur d'Hadrien, désigne cet empereur comme le conditor municipi (fondateur de la municipalité). On connaît peu de choses de cette ville avant son érection en municipe : ses monuments les plus importants, aussi bien publics que privés, sont postérieurs au règne d'Hadrien.

 


Une inscription néo-punique et une inscription bilingue nous apprennent toutefois que la civitas indigène était régie par des suffètes. La richesse agricole de la région, mais aussi la situation d'Althiburos, placée sur la grande route de Carthage à Théveste qu'Hadrien avait fait aménager en 123, ont dû encourager son développement. Il est possible qu'Althiburos ait reçu la visite d'Hadrien en 128 lors de son voyage en Afrique, mais il n'est point démontrable que ce fut à cette occasion qu'il fit d'Althiburos un municipe.


Henchir Mdeïna (Althiburos) : Théâtre - Détail du mur périphérique et des 5 travées de son niveau supérieur
[006-1983-30] Henchir Mdeïna (Althiburos) : Théâtre - Détail du mur périphérique et des 5 travées de son niveau supérieur

Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

Texte :

Atlas des paysages de Tunisie, mehat.gov.tn

Texte/plan :

Hichem Ksouri, Le théâtre de Bulla Regia dans son contexte urbain, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3,

                               2012

Plan :

Recherches sur l'occupation d'Althiburos (région du Kef, Tunisie) et de ses environs de l'époque numide,

PYRENAE, n° 39, vol. 1, 2008

 

Photos : 1983