Page en cours de création


Située dans un petit bassin (fond d’un ancien lac) près des sources de l’Argens, dans une région que cernent au Nord des collines boisées, entrecoupées de vignobles et au sud les assises du massif de la Sainte-Baume, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume se signale à l’attention par sa basilique.

 

Villa-Latta, petite bourgade gallo-romaine, qui après la mort de saint Maximin prit son nom, doit sa célébrité depuis le XIII° siècle à la découverte de tombeaux attribués à saint Maximin et sainte Marie Madeleine.


Selon la tradition, Marie Madeleine, après avoir passé de longues années de pénitence dans la grotte de la Sainte-Baume, aurait été ensevelie dans la crypte de saint Maximin. Baume est l’équivalent provençal de « grotte ».

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.


83 - Saint-Maximin : Plan de la Basilique Sainte-Marie-Madeleine - Var - Provence
83 - Saint-Maximin : Plan de la Basilique Sainte-Marie-Madeleine

La basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, débutée en 1295 et achevée en 1532, est le plus important édifice religieux de style gothique bâti en Provence (sa longueur est de 73 mètres et sa largeur de 29 mètres). La façade centrale et le clocher, prévu au début de la nef Sud, ne furent jamais réalisés.

 

L'édifice comprend une nef de neuf travées munie de collatéraux de huit travées auxquelles correspondent des chapelles latérales placées entre les contreforts. L'abside est polygonale ainsi que les deux chapelles flanquant la dernière travée de la nef. Cette église ne comporte ni transept ni déambulatoire et possède trois étages de voûtes ; la nef (28,70 mètres), les collatéraux (17,50 mètres) et les chapelles latérales (10,25 mètres).



Chapelle Saint-Éloi [6]

 

Sur le mur de droite est accrochée une prédelle d'un retable disparu représentant la scène du « Noli me tangere » et sur le mur de gauche quatre peintures sur bois représentant saint Laurent, saint Antoine, saint Sébastien et saint Thomas d'Aquin.

 

Peintures sur bois : les représentations de saint Laurent et saint Thomas d'Aquin sont d'André Abellon, dominicain natif de Saint-Maximin tandis que les deux autres ont été maladroitement repeintes. Ces quatre tableaux et la prédelle faisaient partie du même retable.

- Saint Laurent est représenté revêtu de son habit diaconal, portant de la main gauche le livre des évangiles et de la droite la palme des martyrs ; un gril placé à ses pieds rappelle son martyre car il a été brûlé vif.
- Saint Antoine au désert est représenté s'appuyant sur un bâton sur lequel est suspendue une clochette ; il tient de l'autre main le livre des évangiles. Le petit cochon figuré à ses pieds rappelle que les moines Antonins soignaient les personnes atteintes du mal des ardents appelé aussi « feu de saint Antoine » et avaient la possibilité d'élever ces animaux.
- Saint Sébastien est représenté ici d'une façon traditionnelle, le corps transpercé de flèches.
- Saint Thomas d'Aquin est représenté revêtu de l'habit noir et blanc des Dominicains, tenant de la main gauche les évangiles et de la droite le calice et l'hostie. Il porte sur le cœur un soleil brillant, symbole de la splendeur et du rayonnement de la vérité.

83 - Saint-Maximin : Peinture sur bois : Représentation de Saint Laurent et de Saint Antoine (XV°)
83 - Saint-Maximin : Peinture sur bois : Représentation de Saint Laurent et de Saint Antoine (XV°)
83 - Saint-Maximin : Peinture sur bois : Représentation de Saint Sébastien et de Saint Thomas d'Aquin (XV°)
83 - Saint-Maximin : Peinture sur bois : Représentation de Saint Sébastien et de Saint Thomas d'Aquin (XV°)

 

Prédelle du Noli me tangere : Cette prédelle (partie inférieure d'un retable) qui date du XV° siècle, a dû être coupée pour être ajustée à un autel. La planche de chêne sur laquelle sont peintes six scènes ne mesure plus que 2,50 mètres de long.

De droite à gauche sont représentées les scènes suivantes :
1. La donatrice du tableau et sa fille.

2, 3, 4, 5. cf. infra.
6. La partie à l'extrême gauche a été détruite en grande partie et il ne reste plus que deux pans d'un manteau dominicain noir et blanc.

83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°2
83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°2

 

 

 

 

 

 

2. Saint Thomas d'Aquin contemplant le Christ en croix qui lui dit : « Tu as bien écrit sur moi ».

83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°3
83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°3

 

 

 

 

 

3. Sainte Marthe terrassant le dragon à Tarascon.

83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°4
83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°4

 

 

 

 

4. La Décollation de saint Jean-Baptiste avec Hérode, Hérodiade et sa fille Salomé tenant un plateau à la main destiné à recevoir la tête du martyre.

83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°5
83 - Saint-Maximin : Chapelle Saint-Éloi - Prédelle du Noli me tangere (XV°) -Scène n°5

 

 

 

 

5. Le Noli me tangere : Marie-Madeleine dans le jardin de la Résurrection s'étant aperçue qu'elle n'avait pas reconnu le Christ, celui-ci lui dit ensuite : « Ne me touche pas »






Un commentaire ?

Un formulaire est à votre disposition :-)



Sources

 

Textes :

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, fr.wikipedia.org

 

Texte/Plan :

Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, fr.wikipedia.org

 

Photos numériques :  2022